Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 107, septembre-octobre 2016 > DOSSIER : Migrants : Contre les démagogues de tous bords, opposer la (...)

DOSSIER : Migrants : Contre les démagogues de tous bords, opposer la solidarité des travailleurs

Un CAO (Centre d’Accueil et d’Orientation) en Limousin

Mis en ligne le 5 octobre 2016 Convergences Société

En novembre 2015, un centre de vacances EDF à Peyrat-le-Château (87) a été utilisé pour accueillir une quarantaine de migrants de Calais. Ces hommes – Afghans, Soudanais, Éthiopiens, Érythréens, Irakiens, Kurdes, etc. – se retrouvent débarqués plus ou moins volontairement dans une commune de 900 habitants, à 50 kilomètres de Limoges. Début mai 2016, le centre a été vidé de ses occupants dont beaucoup ont été envoyés dans des CADA (Centre d’Accueil pour les Demandeurs d’Asile) et la commune assure maintenant l’accueil dans de petits gîtes municipaux (50 places possibles). Une centaine de migrants sont déjà passés par le CAO de Peyrat.

À côté d’habitants méfiants, des bénévoles et associations locales ont été volontaires pour participer à l’accueil matériel et moral en complément des institutions : vestiaire, alimentation, cours de français, rencontres de jeux, de foot, covoiturage, repas collectifs, etc. : des liens improbables se créent...

Mais difficile de savoir quels sont les plans de la préfecture sur leur devenir : beaucoup craignent d’être « dublinés » (renvoyés dans le pays de l’Union Européenne où l’on a pu leur faire une première prise d’empreintes – comme la Hongrie). Alors tous ces hommes, jeunes, tournent un peu en rond dans ce petit bourg, ne sachant pas trop ce qui les attend, d’autant que leur but était de passer en Grande-Bretagne.

Élise MOUTIER

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 107, septembre-octobre 2016

Mots-clés