Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 107, septembre-octobre 2016 > DOSSIER : Migrants : Contre les démagogues de tous bords, opposer la (...)

DOSSIER : Migrants : Contre les démagogues de tous bords, opposer la solidarité des travailleurs

Qui accueille ?

Mis en ligne le 5 octobre 2016 Convergences Monde

« Avec 65,3 millions de déracinés fin 2015, la planète bat un nouveau record », titrait Le Monde le 20 juin dernier [1]. Que les xénophobes se rassurent : 40,8 millions d’entre eux sont restés dans leur pays. On les appelle des « déplacés internes ». Quant aux 24,5 millions restants, seuls 3,2 millions ont demandé l’asile dans un pays riche. La presque totalité des 21,3 millions de réfugiés restants sont hébergés dans des pays « à faible ou moyen revenu ». C’est ainsi que l’Europe a accueilli 1,3 million de demandeurs d’asile en 2015, tandis que la Turquie hébergeait 2,7 millions de Syriens, soit le double, à elle toute seule...

Aux réfugiés s’ajoutent certes d’autres catégories de migrants. Les pays de l’OCDE (en gros les 35 pays les plus riches du monde, y compris les États-Unis et le Japon) ont accueilli en 2015 au total 4,8 millions d’étrangers. Cela équivaut à 0,4 % de leur population totale [2]. On est bien loin de la submersion fantasmée par l’extrême-droite…


[1Article de Maryline Baumard, sur la base du rapport annuel du HCR.

[2« Migrants : par-delà les peurs, une chance pour l’économie française », Audrey Tonnelier, www.lemonde.fr, 19 septembre 2016.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 107, septembre-octobre 2016

Mots-clés