Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 65, septembre-octobre 2009 > La lutte contre les licenciements

La lutte contre les licenciements

Les Freescale s’adressent aux autres entreprises

Mis en ligne le 4 octobre 2009 Convergences Entreprises

« Depuis le 7 septembre les ouvriers de fabrication de Freescale à Toulouse (anciennement Motorola, 1 600 travailleurs dont 1 100 sont sous la menace d’un licenciement d’ici la fin 2011 et parmi ceux-ci 236 dans les semaines qui viennent) sont en grève sous la direction d’un comité de grève, dont les représentants CGT-CFDT-CFTC, élu par l’assemblée générale.

L’intersyndicale CGT-CFDT-CFTC avait envoyé une délégation à la manifestation de Châtellerault du 30 juillet à l’appel des New-Fabris et donné son adhésion à la constitution d’un collectif contre les patrons voyous et licencieurs. De même une délégation a participé à la réunion des entreprises en lutte ou menacées de licenciements organisée le 5 septembre par la CGT de Ford Blanquefort (Bordeaux).

Avec notre entrée dans la grève nous ressentons encore plus vivement la nécessité de coordonner notre lutte avec celle de toutes les entreprises menacées immédiatement, grandes ou petites, afin d’aider à impulser le nécessaire mouvement d’ensemble, car nous les savons bien ce sont tous les travailleurs qui sont menacés à court ou long terme (comme ce sont tous les patrons, État compris, qui sont, à un moment ou à un autre, voyous et licencieurs). C’est pourquoi dès le 9 septembre nous avons participé nombreux au rassemblement organisé par les Molex à l’occasion de la venue de Bernard Thibault à Villemur.

Nous nous adressons aujourd’hui à :

  • toutes les équipes militantes ou syndicales des entreprises qui avaient apporté leur adhésion au projet de collectif contre les patrons voyous et licencieurs ;
  • toutes celles qui ont participé à la manifestation de Châtellerault en soutien aux New-Fabris ou, dans l’impossibilité d’y participer, avaient manifesté leur soutien à l’initiative ;
  • et en fait toutes celles dont l’entreprise est comme la nôtre en butte aux attaques patronales ou gouvernementales.

Nous proposons de relayer et reprendre ensemble l’appel des New Fabris afin de construire et développer la coordination entre nous et de mettre nos forces en commun au service de chacun.

Et pour cela d’appeler ensemble et le plus tôt possible à une réunion du collectif des entreprises en butte aux patrons voyous et licencieurs.

Nous sommes prêts à organiser matériellement cette réunion. Mais Toulouse étant un peu décentrée par rapport aux entreprises du Nord et l’Est du pays, il convient certainement de s’entendre entre nous non seulement sur la date mais aussi le lieu qui conviendrait le mieux.

Nous vous demandons d’adresser vos réponses et vos propositions à :

freescaleenlutte chez yahoo.fr

Mais nous pouvons aussi prendre un premier contact entre nous le 17 septembre à la Bourse à Paris pour ceux qui participeront à ce rassemblement de travailleurs de la métallurgie et de la chimie.

Les grévistes de Freescale y enverront une délégation.

Le Comité de grève soutenu par les sections syndicales CGT-CFDT-CFTC »

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 65, septembre-octobre 2009