Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 117, janvier-février 2018 > Rupture conventionnelle collective à PSA

Rupture conventionnelle collective à PSA

RCC et « Congé mobilité » : une simple mise en conformité avec la loi

Mis en ligne le 8 février 2018 Convergences Entreprises

Pour effectuer des licenciements en douce, au « volontariat », PSA avait déjà son arsenal. Les nouveaux modes de gestion de l’emploi introduits par les ordonnances Macron pour faciliter les plans de départs volontaires lui permettent surtout de transformer une pratique en règle. Les mesures mises en place les années précédentes à PSA sont ainsi remplacées – ou doublées – par un nouveau dispositif portant sur la mise en œuvre de ruptures conventionnelles collectives. Un avenant conclu le même jour au CCE de PSA actualise son dispositif d’adéquation des emplois et des compétences (DAEC) par la mise en place du « congé de mobilité », destiné à remplacer le congé de reclassement. Autre gadget généralisé par les ordonnances Macron, le « congé de mobilité », encore moins contrôlable que les RCC, complète un arsenal visant à virer des salariés, en nombre et en permanence, sans le dire.

L. B.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 117, janvier-février 2018

Mots-clés