Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 117, janvier-février 2018 > DOSSIER : Le harcèlement des migrants, ça suffit !

DOSSIER : Le harcèlement des migrants, ça suffit !

Limoges, une mobilisation pour l’hébergement

Mis en ligne le 8 février 2018 Convergences Politique

À Limoges, comme dans bien d’autres endroits, l’hébergement d’urgence – surnommé « 115 », le numéro à appeler pour savoir s’il y a des places disponibles – est saturé. Depuis novembre, les différentes associations qui se battaient contre les pouvoirs publics pour que personne ne soit à la rue se trouvaient dans l’obligation de se cotiser pour payer des nuits d’hôtel ou organiser des hébergements chez des volontaires. Une manifestation organisée par le collectif pour l’accueil des migrants « Chabatz d’entrar » (Finissez d’entrer) et le collectif des sans-papiers a rassemblé près de 150 personnes pour mettre au pied du mur préfecture et collectivités devant ce scandale. Les médias locaux ayant témoigné de la détresse des familles sans hébergement, la pression humanitaire qui en a résulté a finalement conduit les pouvoirs publics à loger les familles à la rue jusqu’au 30 mars.

Une petite victoire, qui ne résout pas pour autant le manque d’hébergement pour tous !

Correspondant local

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 117, janvier-février 2018

Mots-clés