Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 115, novembre 2017 > Le souffle d’Octobre 17

Le souffle d’Octobre 17

La Révolution russe, une histoire française. Lectures et représentations depuis 1917

Éric Aunoble

Mis en ligne le 7 novembre 2017 Convergences Culture

La Révolution russe, une histoire française.

Lectures et représentations depuis 1917

Éric Aunoble

Paris, La Fabrique éditions, 2016, 264 pages, 14 €.


Autant l’intérêt de l’histoire de la révolution russe est assez évident, autant l’histoire de sa perception en France peut sembler à première vue superflue. Erreur. En tant que militants pour une société débarrassée de l’exploitation, notre combat est identifié à cette révolution par bon nombre des gens que nous rencontrons. Et leur perception de la révolution n’est le plus souvent pas la nôtre. Ce livre explique, notamment dans son chapitre IV, comment celle-ci s’est construite après l’effondrement de l’URSS en se focalisant sur les victimes, approche dont le Livre noir du communisme s’est fait le porte-drapeau. La critique d’Eric Aunoble met à nu les failles de cette littérature… tout comme celles des ouvrages patronnés par le PCF stalinien dans les périodes précédentes. En ce sens, elle aide à y voir plus clair sur la révolution elle-même.

Ce livre évoque une quantité d’ouvrages, non seulement d’historiens mais aussi de romanciers. Le lire, c’est prendre le risque d’avoir envie d’en lire des dizaines d’autres, et d’avoir une meilleure idée d’où piocher les réponses aux questions qu’on se pose, et que d’autres nous posent, encore et toujours, sur la révolution russe.

M. P.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 115, novembre 2017