Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Convergences révolutionnaires > Numéro 133, novembre 2020 > DOSSIER : Transports publics. Solidarité ouvrière contre concurrence (...)

DOSSIER : Transports publics. Solidarité ouvrière contre concurrence patronale !

Salaires, flexibilité, temps de travail : un tableau comparatif

Mis en ligne le 28 octobre 2020 Convergences Entreprises

Salaires, flexibilité, temps de travail  : retrouvez ci-dessous un comparatif des conditions de travail actuelles (RATP, SNCF, urbain, interurbain) et des plans patronaux pour l’avenir (convention collective nationale du ferroviaire, cadre social territorial).

Ce comparatif peut être aussi téléchargé sous la forme d’un seul tableau au format PDF : cliquez ici ou sur l’image :


Congés payés
RATP 28 j.
TCL 25 j.
Interurbain 25 j.
SNCF – Personnel roulant 28 j.
SNCF – Personnel sédentaire 28 j.
Convention collective nationale (CCN) du ferroviaire 26 j
Décret CST IDF 25 jours ouvrés soit 30 jours ouvrables

Repos hebdo / périodiques
RATP 121 jours
TCL 104 jours
Interurbain 24 heures minimum et 45 heures minimum sur 14 jours
SNCF – Personnel roulant 116 jours
SNCF – Personnel sédentaire De 114 à 132 jours selon le régime de travail, qui dépend lui-même du nombre de nuits travaillées et de la durée journalière de travail
Convention collective nationale (CCN) du ferroviaire Personnel roulant  : 116 périodes de repos de 24 heures

Personnel sédentaire : de 104 à 113 périodes de repos de 24 heures
Décret CST IDF Personnel roulant : repos hebdomadaire de 24 heures + 11 heures de repos quotidien tous les 6 jours + 9 jours de repos dits périodiques fixés par l’employeur

Compensation du travail week-ends
RATP Voir repos hebdo
TCL Samedi 133 %

Dimanche 175 %

Férié 200 %

Récupérable en jours ou en prime
Interurbain Prime dimanche-férié variable (minimum 30 euros bruts)
SNCF – Personnel roulant Indemnité de 4,5 euros de l’heure pour les dimanches et fêtes, rien pour les samedis
SNCF – Personnel sédentaire Indemnité de 4,5 euros de l’heure pour les dimanches et fêtes, rien pour les samedis
Convention collective nationale (CCN) du ferroviaire
Décret CST IDF

Repos journalier minimum
RATP 11 heures
TCL 11 heures
Interurbain 11 heures, possible 9 heures trois fois par semaine
SNCF – Personnel roulant À la résidence : durée minimale ininterrompue de 14 heures. Hors résidence (en découché) : durée ininterrompue de 11 heures
SNCF – Personnel sédentaire 12 ou 14 heures après un poste de nuit. Peut être réduit à 10 heures une fois par semaine pour les réservistes
Convention collective nationale (CCN) du ferroviaire Personnel roulant : 13 heures consécutives par période de 24 heures en résidence (peut être réduit à 11 ou 12 heures) – 9 heures consécutives par période de 24 heures hors résidence

Personnel sédentaire : 11 heures consécutives
Décret CST IDF 11 heures, peut être réduit à 10 par l’employeur sans autorisation de l’inspection du travail ou à 9 heures par accord de branche ou local

Amplitude maximale
RATP 13 heures
TCL 13 heures
Interurbain 14 heures.

Plus de 13 heures avec autorisation (systématique) de l’inspection du travail
SNCF – Personnel roulant 11 heures ou 8 heures si la journée comprend plus d’1 heure 30 dans la période nocturne
SNCF – Personnel sédentaire 11 heures mais temps de travail effectif limité à 8 heures 30 de nuit
Convention collective nationale (CCN) du ferroviaire
Décret CST IDF 13 heures portées de manière unilatérale par l’employeur ou 14 heures si cela permet d’obtenir un service direct supplémentaire en prévoyant des contreparties en repos ou à défaut financières en cas de dépassement

Paiement des coupures
RATP 100 %
TCL 100 % jusqu’à 30 minutes
Interurbain 50 % extérieur

25 % autre dépôt

0 % dans son dépôt
SNCF – Personnel roulant
SNCF – Personnel sédentaire Coupures non payées.

Pauses payées à 100 % mais beaucoup de postes de travail n’ont pas de pause du tout
Convention collective nationale (CCN) du ferroviaire
Décret CST IDF

Heures supplémentaires
RATP aucune
TCL Très peu, calcul sur une période de 12 semaines
Interurbain Déclenchement à la 70e heure sur 15 jours
SNCF – Personnel roulant Aucune
SNCF – Personnel sédentaire Compensation à temps égal avant la fin du semestre civil ou 25 % pour les 270 premières heures de chaque semestre civil et 50 % pour les heures au-delà
Convention collective nationale (CCN) du ferroviaire Majoration des heures supplémentaires d’au moins 10 %. Les huit premières heures sont majorées de 25 % et de 50 % au-delà.

Le contingent (maximum) annuel d’heures supplémentaires est de 220 heures à défaut d’accord
Décret CST IDF

Salaire mensuel brut
RATP 1906,96
TCL 1710
Interurbain 1609,96
SNCF – Personnel roulant 1468,38 (en dessous du smic, avant primes)
SNCF – Personnel sédentaire 1269,09 (en dessous du smic, avant primes)
Convention collective nationale (CCN) du ferroviaire
Décret CST IDF

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article