Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 118, mars-avril 2018 > DOSSIER : Déclaration de guerre aux cheminots, guerre à tous les (...)

DOSSIER : Déclaration de guerre aux cheminots, guerre à tous les travailleurs

Le ferroviaire est-il subventionné ?

Mis en ligne le 23 mars 2018 Convergences Entreprises

Oui, comme toutes les activités d’aménagement du territoire. La route l’est beaucoup plus – tout ou presque est aux frais du contribuable. On ne voit pourtant pas l’État réclamer son dû sur les profits des transporteurs de marchandises ou voyageurs par route qui, grâce à cela comme à la pression aux bas salaires sur les chauffeurs routiers, concurrencent allègrement le rail ! Et encore moins réclamer quoi que ce soit aux familles Peugeot ou aux actionnaires de Renault qui vendent d’autant plus de bagnoles que les péages ne sont pas généralisés ! Et rien contre Vinci qui se rince avec les péages autoroutiers, mais ne fait même pas les investissements nécessaires !

« Dans le Nord-Pas-de-Calais, la chambre de commerce et d’industrie chiffre le coût des embouteillages à 1,4 milliard d’euros par an pour la région, soit… six fois la somme que le conseil régional consacre au transport express régional (TER) [1] » 


[1« Quand l’État français sabote le train », Vincent Doumayrou, Le Monde diplomatique, juin 2016.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 118, mars-avril 2018

Mots-clés