Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 95, septembre-octobre 2014 > Hôpitaux

Hôpitaux

Hôpital psychiatrique Paul-Guiraud de Villejuif (94) en lutte !

Mis en ligne le 24 septembre 2014 Convergences Entreprises

L’hôpital Paul-Guiraud est en lutte depuis le 2 juin. Ce jour-là, la direction avait annoncé la remise en cause de l’accord des 35 heures signé en 2002 pour les 1 200 agents. Ces derniers passeraient, à partir du 1er août, en journée de 7 h 36 au lieu de 8 heures. 9,5 jours de RTT seraient remis en cause tout comme le temps de relève de 2 heures qui permettaient la transmission des informations entre les équipes et un accompagnement des patients avec davantage de personnel présent.

Les actions du personnel se sont multipliées depuis juin. Occupation de la Direction, de la Cour d’honneur 24 heures sur 24, actions sur les marchés vis-à-vis de la population, blocage des routes, opération escargot, manifestations devant le ministère de la Santé et l’Agence régionale de santé et actions vers les collègues de l’hôpital Paul-Brousse, un établissement situé à quelques centaines de mètres…

La direction n’est pas restée sans réagir : plainte et convocation au Commissariat de police des secrétaires des sections syndicales, constats d’huissiers, saisie des tribunaux pour faire évacuer les locaux (avec condamnation à une astreinte de 300 euros pour toute personne qui occuperait les locaux de la direction ou la Cour d’honneur), présence policière autour des grévistes, etc.

Le 27 septembre, le CHSCT, qui avait demandé à un cabinet externe une expertise sur l’accord proposé, a refusé de se prononcer. Cela n’a pas empêché le directeur de faire une note de service avec les nouveaux temps de travail pour le 1er octobre… avant de quitter ses fonctions le 28 septembre et de déménager en catimini !

Les grévistes ont envoyé une délégation à la manifestation des hospitaliers en lutte à Caen le 18 juin et participé aux différentes réunions et AG pour préparer la Convergence des hôpitaux en lutte le 23 septembre à Paris. Comme de nombreux hôpitaux de province ou de Paris, l’idée a fait son chemin : face aux remises en cause des acquis, face aux suppressions de postes, voire de services entiers, c’est en se mobilisant tous ensemble que des victoires peuvent être possibles.

P.G.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 95, septembre-octobre 2014

Mots-clés