Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 106, juin-juillet-août 2016 > Livres

Livres

Romans noirs

Une trilogie de Malcom Mackay

Mis en ligne le 29 juin 2016 Convergences Culture


  • Il faut tuer Lewis Winter
  • Comment tirer sa révérence
  • Ne reste que la violence

Malcom Mackay

Traduit de l’anglais par Fanchita Gonzalez Batlle, éditions Liana Levi, en livre de poche, autour de 7 euros chacun.


Glasgow, la capitale économique d’Écosse, et ses 24 % de chômeurs. C’est le cadre. Mais, polar oblige, pas exactement le sujet. En revanche, l’auteur cible une microsociété de la grande ville, un concentré de hiérarchisation sociale, de rapports politiciens, de pacifications musclées, de non-dits et de renversements d’alliance : une mafia de seconde zone, plus ou moins minable, des petits trafics et du shit, en butte à la concurrence.

Comme dans tout milieu, celui-ci a ses amateurs, ses loosers, ses politiques… et ses professionnels. Dans cette dernière catégorie, il y a l’aristocratie : le tueur à gages, si possible en free-lance. Tout en élégance morale, avec sa déontologie. Le moins violent… de toute la bande. C’est le héros de la trilogie.

Le sujet est déjà suffisamment décoiffant, mais l’auteur renouvelle le genre. Du suspens, incontestablement. Mais mental. L’intrigue se lit comme au travers d’une partie de poker complexe. Par le biais de ce que chaque personnage (à commencer bien entendu par le préféré, le tueur à gages) pense de ce que pensent les autres, en en déduisant la conduite à tenir. Bref, du polar sur… l’empathie (attention, pas de la sympathie !). Ou si vous préférez, sur les « neurones miroirs » comme l’expliquent les nouvelles sciences du cerveau. Donc pas d’hésitation, plongez-vous dans cet exercice mental. C’est édifiant… et très addictif.

H.C.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 106, juin-juillet-août 2016

Mots-clés