Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 116, décembre 2017

Une politique terroriste des dirigeants de l’UE, France en tête

Mis en ligne le 13 décembre 2017 Convergences Monde

Au sommet de l’Union européenne/Organisation de l’unité africaine qui s’est tenu les 29 et 30 novembre derniers à Abidjan, en Côte d’Ivoire, l’UE s’est défaussée sur l’OUA de la tâche de dissuader les candidats à l’émigration vers l’Europe de partir. La barbarie des trafiquants agissant avec la bénédiction, si ce n’est à l’instigation, des dirigeants de l’UE a déjà déblayé le terrain. Et le sommet a décidé la mise en place d’une force d’intervention destinée, paraît-il, à démanteler les réseaux de passeurs (comme s’ils allaient attendre qu’on vienne les cueillir !) et, surtout, à organiser le rapatriement des migrants dans leur pays d’origine.

Ainsi, la boucle est bouclée : l’Europe ferme ses frontières, favorisant tous les trafics, sous-traite la chasse aux migrants à des brigands qui font de leur vie un enfer et, enfin, organise le rapatriement des migrants chez eux pour qu’ils puissent raconter ce qu’ils ont vécu, ce qui constituera, espèrent les dirigeants européens, la meilleure des dissuasions.

Jean-Jacques FRANQUIER

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article