Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Bulletins d’entreprise > Renault > 2020 > mai > 29

Se méfier des faux amis

Alors que Renault annonce des fermetures massives, des députés de La République en Marche sont allés manifester contre la fermeture de Renault à Maubeuge. Emmanuel Macron a même déclaré qu’il soutenait « les salariés de Renault Douai et Maubeuge ». Quelques jours auparavant, son ministre de l’économie, Bruno Le Maire, qui a orchestré ces dernières années les fermetures de plusieurs sites automobiles comme GM&S ou Ford Blanquefort, avait pourtant reconnu que les prêts de l’État ne comportaient « aucune exigence, notamment en matière d’emploi ». Pour défendre son emploi, il ne faudra pas compter sur ce gouvernement. 

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article