Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 77, septembre-octobre 2011 > L’éducation en danger ?

L’éducation en danger ?

Les bonnes œuvres de « l’Ambition Réussite »

Mis en ligne le 25 septembre 2011 Convergences Société

Dernier avatar des ZEP, ECLAIR (Écoles Collèges Lycées pour l’Ambition, l’Innovation et la Réussite – la novlangue est édifiante !) leur donne le coup de grâce : les moyens supplémentaires – laminés à l’étape précédente en 2006 via les « Réseaux Ambition Réussite » (RAR) – ne sont plus garantis, mais conditionnés à la conclusion de contrats d’objectifs, de projets « innovants ». Au lieu de contrebalancer les effets des inégalités sociales à l’école, la priorité devient la modification du « climat scolaire » : on promeut « l’excellence » pour une minorité... sur les décombres de l’éducation pour tous.

De « l’éducation prioritaire » à l’excellence »… low cost

Ainsi, les « internats d’excellence » destinés à 10 000 élèves « méritants » des milieux populaires sont en fait bien souvent des internats ordinaires ayant fait labelliser « d’excellence » quelques places. Nombre de chefs d’établissements considèrent la subvention allouée comme une bourse supplémentaire pouvant servir à payer logement, cantine, certains matériels et, pourquoi pas, heures de soutien. Quand on rebaptise des dispositifs plus anciens… c’est avec une baisse considérable des moyens. C’est ainsi que l’« internat de réussite éducative » de Mériel (Val d’Oise), devenu internat d’excellence, a vu sa subvention diminuée par l’État de 70 % !

A.S.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 77, septembre-octobre 2011

Mots-clés