Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 77, septembre-octobre 2011 > L’éducation en danger ?

L’éducation en danger ?

L’exemple de l’enseignement professionnel

Mis en ligne le 25 septembre 2011 Convergences Société

Auparavant, le baccalauréat professionnel se préparait en deux ans, après deux années de Brevet d’Études Professionnelles (BEP). La réforme de 2009 a supprimé le BEP et réduit les quatre années de formation à trois ans. Les programmes ont été refondus dans un sens beaucoup plus abstrait – officiellement plus ambitieux – au nom de la « revalorisation de l’enseignement professionnel ». Deux ans après, dans certains établissements, le taux de démission en cours d’étude se situe autour de 35 %, atteignant parfois même 60 % dans des sections pourtant recherchées comme les bacs pros « commerce ». Or, à un niveau moindre que celui du bac pro, il n’y a plus que le CAP. Ainsi, on retourne peu à peu vers les anciens « cycles courts » où l’on sort assez jeune du système scolaire, avec ou sans diplôme.

La réforme des baccalauréats technologiques industriels – les « bacs STI » – va conforter cette évolution. Les nouveaux programmes remplacent le travail sur machine à l’atelier par de la « conception » sur ordinateur. On peut prévoir que les élèves attirés par la pratique d’atelier se rabattront du bac STI vers les bacs pros. Sans espoir de retour : les classes dites « d’adaptation » qui permettaient aux élèves des lycées professionnels de rejoindre un lycée technologique ont été officiellement supprimées – quelques lycées tentent tout de même d’en maintenir l’esprit en puisant sur leurs propres moyens. Ce faisant, le public habituel des bacs pros sera un peu plus chassé vers les CAP ou l’apprentissage, puisque l’ouverture de nouvelles classes dépend du marché régional de l’emploi et pas des vœux des jeunes. Rendez-vous dans trois ou quatre ans, quand la réforme produira tous ses effets...

A.S.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 77, septembre-octobre 2011

Mots-clés