Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 77, septembre-octobre 2011 > L’éducation en danger ?

L’éducation en danger ?

Glossaire : parlez-vous le MEN ?

Mis en ligne le 25 septembre 2011 Convergences Société

Accro aux acronymes, le Ministère de l’Éducation Nationale (MEN) enrichit en permanence son jargon. Voici quelques clés pour comprendre ce dossier :

  • Académie  : régions du MEN, dont le chef est le recteur. Attention, il y a plusieurs inspections académiques dans une académie.
  • AE  : Assistant d’Éducation (parfois appelé AED). C’est le nouveau « pion ». L’ancien avait le tort de jouir d’un statut de fonctionnaire temporaire. Une loi y a mis bon ordre dès l’hiver 2003. C’est maintenant un vrai précaire.
  • AP  : Assistant Pédagogique . Pion spécialisé dans le soutien scolaire. Du moins en principe. Tout aussi précaire que l’AE.
  • ATOSS  : Ensemble des personnels Administratifs, Techniciens, Ouvriers, Sociaux et de Santé . La loi de décentralisation de 2003 a fait passer les ouvriers à la trappe, puisqu’ils sont gérés par la région. On parle donc des ATSS. Tout un symbole...
  • ATSEM  : Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles . Entre deux tâches d’entretien, elle aide le PE à s’occuper des élèves de maternelle.
  • AVS  : Auxiliaire de Vie Scolaire . Pion spécialisé dans l’aide aux élèves handicapés. À ne pas confondre avec les EVS.
  • COPsy  : fruit de l’union du Conseiller d’Orientation et du Psychologue scolaire . A fort à faire pour ne pas se contenter d’être un aiguilleur de flux de main d’œuvre vers les besoins patronaux du moment. En voie de disparition.
  • CPE  : Conseiller Principal d’Éducation . C’est l’ancien « surveillant général », le chef des « pions ». Sa fonction s’est enrichie pour devenir un vrai métier touchant à tout ce que fait un élève dans un collège ou un lycée hors du temps de classe. Espèce menacée.
  • Degrés  : Ce sont les trois principales phases de la scolarité. Le premier degré correspond à l’ensemble maternelle + primaire, c’est-à-dire « l’école ». En 6e, l’élève entre dans le second degré, qu’il ne quittera qu’après le CAP, ou le bac (professionnel, technologique ou général). Les études supérieures (BTS, fac, grandes écoles, écoles d’infirmiers, etc.) constituent un troisième degré... qu’on ne désigne jamais sous ce nom.
  • ECLAIR  : Écoles Collèges Lycées pour l’Ambition, l’Innovation et la Réussite . Ce dispositif prend le relais des Réseaux Ambition Réussite (RAR), qui eux-mêmes remplaçaient les Zones d’Éducation Prioritaire (ZEP, à ne pas confondre avec ZUP, Zones à Urbaniser en Priorité , même s’il s’agit souvent des mêmes zones et des mêmes priorités) censées compenser les retards scolaires dans les quartiers populaires par des moyens supplémentaires. Moyens qui diminuent à mesure que le nom de la structure devient plus pompeux.
  • EVS : Emploi de Vie Scolaire . Clone de l’AE. Créé pour soi-disant permettre le retour à l’emploi de chômeurs de longue durée, en entretenant la confusion tant avec l’AE qu’avec l’AVS. « Nous avons créé 1 000 postes d’EVS ». Traduisez : nous avons supprimé 1 000 postes d’AVS, en les remplaçant temporairement par des postes d’EVS. Ou l’inverse.
  • IA : Inspection Académique . Il y en a en gros une par département. Siège de l’Inspecteur d’académie, qui est au PE ce que le recteur est au prof de collège/lycée. C’est devant ses bureaux qu’on manifeste contre la fermeture d’une classe de primaire ou de maternelle.
  • OP : Ouvrier Professionnel . Les autres agents ( Ouvrier d’Entretien et de Ménage OEM) ne sont pas moins professionnels qu’eux ; ils sont juste moins qualifiés pour le bricolage multiforme (électricité, plomberie, chauffage, etc.) grâce auquel des bâtiments parfois bien vieillots restent utilisables.
  • PE : Professeur des Écoles . Avant, on l’appelait instituteur. Après plusieurs mouvements de grève pointant du doigt les écarts de traitement avec les profs de collège et lycée dans les années 1980 et 90, le MEN lui a généreusement octroyé ce titre. Et s’est senti du même coup dispensé d’aligner son salaire sur celui des autres profs.

M.P.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 77, septembre-octobre 2011

Mots-clés