Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > SNCF > Bulletin NPA-Étincelle SNCF Paris Saint-Lazare > 2020 > avril > 16

Chômage partiel, arnaque totale

La SNCF met en avant qu’elle maintient largement (mais pas totalement !) la rémunération des cheminots et qu’ils pourraient bien en retour consentir à quelques efforts, comme le fait de céder des repos. Mais en sollicitant les dispositifs du chômage partiel, la direction s’apprête à nous payer avec l’argent public, celui de nos impôts, pas avec celui de ses bénéfices. Gouvernement et patronat s’apprêtent eux à présenter la note de cet argent magique aux cheminots comme à tous les travailleurs, en rognant sur nos droits et conditions de travail.

Pas responsables de la situation, notre rémunération et nos repos devraient être maintenus à 100 % et payés par les grandes entreprises qui ont accumulé année après année des bénéfices records.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article