Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Convergences révolutionnaires > Numéro 145, mai 2022

Recommandations

Mis en ligne le 31 mai 2022 Convergences

Des extraits de critiques de films, de documentaires, de livres et un album de musique, que vous pourrez retrouver en version intégrale sur notre site.

Films

Rwanda : Le silence des mots

Documentaire de Gaël Faye

Sur arte.tv jusqu’au 25 mai, 53 minutes

Ce documentaire de Gaël Faye (Petit Pays) et Mickaël Sztanke donne la parole à trois femmes rwandaises qui ont porté plainte pour viol par des soldats français de l’opération Turquoise et voient la procédure s’enliser face au silence de l’armée. Elles racontent comment elles ont fui le génocide et trouvé refuge dans des camps de rescapés. Or, toutes les nuits les soldats s’en prennent aux femmes : enlèvements dans les tentes et viols collectifs. L’armée, loin de protéger les rescapés, a participé en toute impunité aux violences subies.


Belfast

Film de Kenneth Branagh – 1 DVD, 98 minutes

Ce film autobiographique décrit le conflit qui ensanglante l’Irlande du Nord en 1969. À travers les yeux d’un jeune garçon, il plonge au cœur du quotidien d’une famille ouvrière protestante de Belfast, bouleversé par les violences des unionistes qui défendent le rattachement au Royaume-Uni contre les catholiques : émeutes, destructions de maisons… La famille se déchire entre l’aspiration à partir pour l’Angleterre en quête d’une vie meilleure et la volonté de rester.


Goliath

Film de Frédéric Tellier – sortie en janvier 2022

Goliath est une fiction inspirée des scandales de l’industrie agroalimentaire, dont Monsanto. On y suit d’un côté un lobbyiste, de l’autre, les vies brisées des victimes et de leurs partenaires, confrontés aux méthodes criminelles des lobbies, avec la complaisance des politiciens. Le film retranscrit fidèlement les angoisses des protagonistes.

Livres


Donbass et Les loups

Deux romans hyperréalistes et instructifs sur l’Ukraine

De Benoît Vitkine – Les Arènes, respectivement 2020, en poche, 7,70 € et 2022, 20 €

Donbass se situe en 2018, la guerre entre forces russes et ukrainiennes dure depuis quatre ans dans cette région minière désindustrialisée. Une fresque bouleversante qui dépeint le conflit vécu au quotidien, au fil de l’enquête d’un rare flic honnête et égaré.

Le second roman, Les Loups , est paru en février 2022. Ce thriller politique plonge au cœur des hautes sphères politiciennes, démêlant les intrications et rivalités sanglantes entre oligarques russes et ukrainiens au travers du parcours mouvementé de la nouvelle élue à la présidence.


Une sortie honorable

D’Éric Vuillard

Actes Sud, 208 p., 18,50 €

Après le nazisme ou la révolution française, Vuillard continue de s’attaquer à des évènements historiques en mettant en scène soit la population, soit les puissants ou leurs représentants. Il est question ici de la guerre d’Indochine de 1950 à 1954, lors de la déroute française de Diên Biên Phu. Un pamphlet brillant et assassin, où l’on assiste au cirque parlementaire de la IVe République, à l’incompétence prétentieuse des généraux sur le terrain, au contentement des profiteurs de guerre lors des conseils d’administration, sans oublier le cynisme des représentants américains prêts à prendre le relai… Verve, art du portrait, précisions implacables des situations. Une initiation historique très instructive !


Des îles : Lesbos 2020, Canaries 2021

De Marie Cosnay

Éditions de l’Ogre, 2021, 296 p., 21 €

Écrivaine, enseignante et militante au Pays basque, Marie Cosnay accompagne depuis plusieurs années les migrants qui passent la frontière franco-espagnole. Elle s’est rendue dans différentes îles pour recueillir les témoignages de celles et ceux qui fuient leur pays pour tenter de trouver asile en Europe. À l’heure où l’on accueille à juste titre les réfugiés ukrainiens à bras ouverts, il est bon de rappeler que ceux originaires d’Afrique ou du Moyen-Orient sont traités comme des chiens.


Les ratonnades d’Alger, 1956 : une histoire de racisme colonial

De Sylvie Thénault

Seuil, 2022, 336 p., 23 €

Spécialiste de l’Algérie, l’historienne Sylvie Thénault aborde un événement peu connu de la guerre d’indépendance. Le 29 décembre 1956, l’enterrement d’une des figures de l’Algérie française exécutée la veille par des nationalistes algériens donne lieu à un déferlement de violences. Cet épisode sert de porte d’entrée pour proposer une « histoire de racisme colonial », et l’on perçoit en creux comment la guerre d’indépendance algérienne continue à alimenter un mythe auquel les nationalistes de tout poil puisent sans cesse.

Musique

Stromae, chanteur populaire

Multitude, 2022, douze titres disponibles gratuitement sur Youtube

Avec ce nouvel album, le maestro des rythmes syncopés nous fait danser sur des arrangements musicaux qui se jouent des frontières. Y sont évoqués la précarité, l’enfermement du couple, la psychiatrie, la dépression, l’illusion de l’élévation sociale et les combats féministes, chaque fois de manière percutante. De quoi donner du cœur à lutter !

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article