Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Les articles du site

Belfast, film de Kenneth Branagh

1 DVD, 98 minutes

21 avril 2022 Article Culture

Ce film autobiographique porte sur le conflit qui émaille l’Irlande du Nord en 1969, à travers les yeux d’un jeune garçon protestant, Buddy.

Le film, en noir et blanc, est une plongée au cœur d’une famille ouvrière protestante dont le quotidien est profondément bouleversé par les violences des unionistes, ceux qui défendent le rattachement au Royaume-Uni, contre les catholiques d’un quartier de Belfast. On assiste à des émeutes qui touchent ce quartier où cohabitent les deux communautés, avec des affrontements entre bandes, des destructions de maisons et des pillages de commerces. Le père de Buddy, qui travaille sur un chantier à Londres, désemparé par le danger de la violence dans sa ville natale et attiré par une situation économique meilleure en Angleterre, projette d’y déménager. Mais sa mère, profondément attachée à la vie dans son quartier, refuse. La situation politique produit des tensions dans une famille en difficulté financière et qui n’entend pas prendre parti dans le conflit.

Belfast dépeint bien les conséquences concrètes du conflit qui allait en 1972 dégénérer en une véritable guerre civile, après le « Bloody Sunday ». On peut regretter que les catholiques, victimes de discriminations au logement et à l’emploi, restent peu visibles dans ce film. Mais on ressent le reflet de cette ségrégation subie dans les grandes villes par 40% de la population dans les agissements et la mentalité de certains habitants. Certains d’entre eux, organisés en de véritables gangs, terrorisent le quartier, jusqu’à manipuler des enfants pour piller une épicerie. Mais on voit aussi que d’autres, comme la famille de Buddy, rejettent l’hostilité envers ceux avec qui ils partagent leur quotidien et qui aspirent quelque part à la paix entre les travailleurs, ce qui est porteur d’espoir. Cela leur vaut des pressions de la part des unionistes, jusqu’aux menaces de mort. Un prélude à la guerre civile durant laquelle les milices paramilitaires des deux camps n’hésitaient pas à user de la violence contre les communautés dont elles se revendiquaient.

Ce film est un tableau poignant d’une Irlande du Nord maintenue sous la tutelle de l’impérialisme britannique, une situation qui a produit des affrontements qui entravent bien souvent la lutte commune des travailleurs sur leur terrain de classe, indépendamment de leur confession.

Martin Eraud

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Mots-clés