Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences révolutionnaires > Numéro 128, septembre-octobre 2019 > DOSSIER : Crise écologique, leurs solutions et les nôtres

DOSSIER : Crise écologique, leurs solutions et les nôtres

Obsolescence (*) programmée : de 1880 à 2019, une vieille recette !

Mis en ligne le 17 septembre 2019 Convergences Société

(*) L’obsolescence, terme présenté comme « de spécialiste » par le dictionnaire Petit Robert qui en donne la définition suivante : « Vieillissement technologique de l’équipement industriel, dû à l’apparition d’un matériel nouveau de meilleure qualité ou d’un plus grand rendement », est passé dans le vocabulaire plus courant avec l’intérêt général pour les problèmes écologiques.


  • 1880 : Paul Lafargue, Le droit à la paresse

« Dans nos départements lainiers, on effiloche les chiffons souillés et à demi pourris, on en fait des draps dits de renaissance, qui durent ce que durent les promesses électorales ; à Lyon, au lieu de laisser à la fibre soyeuse sa simplicité et sa souplesse naturelle, on la surcharge de sels minéraux qui, en lui ajoutant du poids, la rendent friable et de peu d’usage. Tous nos produits sont altérés pour en faciliter l’écoulement et en abréger l’existence. Notre époque sera appelée l’âge de la falsification, comme les premières époques de l’humanité ont reçu le nom d’âge de pierre, d’âge de bronze, du caractère de leur production. »

  • 1977 : Collectif Adret, Travailler deux heures par jour

« Et chacun sait ce qui est de notoriété publique : qu’on trempe les bas nylon, après fabrication, dans un bain d’acide destiné à en diminuer la solidité (les premiers bas étaient inusables) ; que la firme qui a inventé les tubes fluorescents ne les a mis sur le marché qu’après avoir découvert comment réduire à 1 000 heures leur durée de fonctionnement ; que, lorsque apparaît un nouveau modèle de lames de rasoir, ces nouvelles lames font dix rasages mais que leur qualité s’émousse au cours des années… jusqu’à ce qu’un nouveau modèle capable de raser une dizaine de barbes vienne “surclasser” le précédent. »

  • 2011 ; Collectif Bizi, Travailler une heure par jour

« Selon l’Insee, en 2006, 99,6 % des foyers possédaient un réfrigérateur (ou encore 97 % une télévision couleur). La part des foyers non équipés est extrêmement minime. Sans poser la question du bienfait de tels objets, nous pouvons penser qu’il s’agit là d’un progrès. Imaginez maintenant que vous êtes fabriquant de réfrigérateurs ou de téléviseurs, et que, consciencieux, vous avez équipé tous ces foyers de telles machines réellement solides et construites pour durer non pas cinq ou dix ans, mais plusieurs dizaines d’années (ce qui créerait un bien-être supérieur pour la société, et serait parfaitement réalisable ; pensez aux ustensiles des plus âgés d’entre nous qui se transmettent de génération en génération). Le marché français serait alors saturé, et il vous faudrait mettre la clé sous la porte du fait de la diminution des ventes, puis attendre quelques paires d’années avant que les biens vendus non seulement tombent en panne, mais en plus soient irréparables et inutilisables. Le turn-over serait si faible que vos clients se feraient de plus en plus rares. Ainsi, plus la durée de vie des objets produits augmente, plus leurs ventes diminuent. »

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 128, septembre-octobre 2019

Mots-clés