Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Les articles du site

« NON » aux bellicistes russes, américains et de l’Otan !

28 février 2022 Article Monde

Ci-dessous la traduction de l’ éditorial de nos camarades américains de Speak Out Now du 26 février 2022. (Texte en anglais sur le site de Speak Out Now)

Les populations d’Ukraine font face à une invasion majeure de l’armée russe, avec bombardements et assauts de forces terrestres blindées. Cette terrible situation est déjà responsable de centaines de morts, et de la fuite de plus de 150 000 personnes. Dans les villes ukrainiennes, les gens se sont réfugiés dans les souterrains du métro. De nombreux Ukrainiens prennent les armes et se tiennent aux côtés des militaires pour lutter contre l’avancée russe.

Poutine, à la tête de la Russie, est un dictateur impitoyable. Son affirmation selon laquelle l’Ukraine n’aurait jamais été une nation tord le cou à l’histoire. Son objectif semble être de ressusciter l’empire russe des tsars. Lorsque l’Union soviétique s’est effondrée, en 1991, un certain nombre d’anciennes républiques ont proclamé leur indépendance en tant que nations, dont l’Ukraine. Depuis lors, le pays a été dirigé par des régimes soutenus soit par la Russie, soit par l’Otan (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) créée en 1949 pour tenir l’URSS en respect.

La Russie a envahi l’Ukraine en 2014, s’emparant de sa région méridionale, la Crimée, qui lui donne un accès plus sûr à la mer Noire. La Russie a également soutenu le mouvement séparatiste dans la partie orientale de l’Ukraine (le Donbass), où Poutine vient de reconnaître deux républiques indépendantes.

Poutine affirme que son invasion a pour but de mettre fin à un pouvoir ukrainien qu’il estime contrôlé par des nazis. Les médias américains prétendent de leur côté que les États-Unis et leurs alliés de l’Otan sont les défenseurs du peuple ukrainien. Les deux mentent. Les deux ont le même mépris pour la vie et le bien-être du peuple ukrainien – qui est un pion dans la lutte entre ces grandes puissances pour savoir qui dominera la région.

Avant l’invasion, les États-Unis et l’Otan ont discuté de l’intégration de l’Ukraine dans l’Otan, comme ils ont intégré déjà d’autres pays limitrophes de la Russie. Cela signifierait l’installation d’un armement avancé à la frontière de la Russie. Nous savons quelle a été la réponse des États-Unis lorsque l’Union soviétique a décidé d’installer des bases de missiles à Cuba en 1962. Cuba se trouve à 90 miles des côtes américaines. Quelle serait la réaction des États-Unis aujourd’hui si des armes russes étaient installées à la frontière avec le Mexique ou le Canada ?

La façon dont l’Otan et les États-Unis ont agi ne donne certainement pas le droit à la Russie de procéder à une invasion dans le but d’installer son propre régime. Il faut s’opposer à cette invasion. Mais certainement pas en soutenant les intérêts des États-Unis et de leurs alliés.

L’armée américaine possède au moins 750 bases militaires dans plus de 80 pays. Cela n’inclut pas ses vastes bases mobiles – la Marine. Ces dernières années, nous avons vu les résultats des déclarations fallacieuses des États-Unis selon lesquelles l’armée US se serait engagée dans la libération des peuples d’Irak, d’Afghanistan et de Syrie, pour n’en citer que quelques-uns.

Le peuple russe a montré son opposition à cette guerre contre l’Ukraine. Le deuxième jour de l’invasion, au moins 1 745 personnes ont été arrêtées dans 54 villes, dont près d’un millier rien qu’à Moscou, pour avoir manifesté contre la guerre. Le même jour, plus d’un demi-million de Russes ont signé une pétition contre la guerre. Les manifestations se sont poursuivies et quelque 2 700 personnes ont été arrêtées à ce jour. Deux cents journalistes ont signé et publié une lettre condamnant la guerre. Nous devrions suivre l’exemple du mouvement anti-guerre russe. Les citoyens américains et européens n’ont pas à choisir entre les grandes puissances qui se disputent le contrôle de l’Ukraine.

Nous avons plus en commun avec les travailleurs de Russie et d’Ukraine qu’avec le gouvernement américain et les intérêts qu’il représente. Nous devons nous opposer à cette guerre, discuter de la situation autour de nous, et aussi nous dresser et manifester contre cette guerre.

  • Les troupes russes hors d’Ukraine !
  • États-Unis et Europe, ne touchez pas à l’Ukraine !
  • Les habitants de la région, débarrassés de toutes forces extérieures de domination ont le droit de déterminer leur propre avenir.

26 février 2022

Mots-clés : | |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article