Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > SNCF > Bulletin NPA-Étincelle SNCF Strasbourg > 2020 > juin > 4

Merci qui ?

Pour justifier les nombreux « efforts » que la boite nous demande en ce moment, à commencer par les six jours de repos volés, les chefs expliquent qu’on a eu de la chance d’être payés pour rester à la maison pendant le confinement. Sauf que ceux qui étaient confinés étaient en chômage partiel, payés à 84 % par l’État. Des salaires payés par l’argent des impôts, on pourrait appeler ça de l’autofinancement. Alors il n’y a vraiment pas de quoi dire merci !

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article