Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 120, juin-juillet-août 2018 > DOSSIER : Mai 1968 dans le monde – II

DOSSIER : Mai 1968 dans le monde – II

À lire

Mai 68 au Sénégal

Mis en ligne le 14 juin 2018 Convergences Culture


Mai 68 au Sénégal

Senghor face aux étudiants et au mouvement syndical

de Omar Gueye

Éditions Karthala, octobre 2017, 336 p., 24 €.


Au Sénégal, Mai 68 a commencé le 29 du mois. Alors que les étudiants protestaient contre un projet de réduction des bourses, la police les évacua violemment du campus de Dakar, faisant un mort. Cette intervention provoqua un mouvement de contestation d’une ampleur inédite, incluant les lycéens, mais aussi les travailleurs et toute une partie de la population, surtout dans les villes. Le pouvoir en place ne reprit le dessus, avec difficulté, qu’en septembre.

Le livre d’Omar Gueye décrit les multiples facettes de ce mouvement. Il analyse également comment le président de l’époque – Léopold Sédar Senghor, plus connu en France pour son œuvre littéraire que pour son « œuvre » à la tête d’un État pas vraiment libéré de la tutelle coloniale – affronte la contestation : avec l’aide des marabouts, contre un pan du mouvement syndical qui le soutenait jusque-là sans hésitations et même, dans une certaine mesure, contre l’Église catholique à laquelle il appartenait. Omar Gueye souligne également les ambiguïtés d’un mouvement étudiant qui se voulait à l’avant-garde des luttes des masses pauvres, tout en se mobilisant pour conforter ses propres positions dans la société.

M.P.

Mots-clés : | |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 120, juin-juillet-août 2018