Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 108, novembre 2016 > Police, justice, prisons...

Police, justice, prisons...

Justice laxiste ?

Mis en ligne le 10 novembre 2016 Convergences Société

C’est un des refrains favoris de la droite et de l’extrême-droite, repris aujourd’hui par les flics qui manifestent. Les juges « laxistes » voire « gauchistes » (si, si !) relâcheraient dans la nature les délinquants et autres criminels que les gentils policiers sont allés cueillir. Une fable réactionnaire, qui n’a pas grand-chose à voir avec la réalité alors que les prisons françaises n’ont jamais été aussi pleines.

En revanche, ce sont les victimes de violences policières qui peuvent se plaindre du laxisme de la justice à l’égard des policiers. Le collectif Urgence notre police assassine regroupe des familles de victimes et dénombre un mort par mois. Quant aux condamnations : le policier qui a tué Amine Bentounsi en 2012 d’une balle dans le dos a été acquitté en 2016. Les policiers impliqués dans la mort d’Ali Ziri, retraité mort en garde à vue en 2009, ne seront pas inquiétés. Les policiers qui avaient poursuivi des adolescents jusque dans un transformateur en 2005, causant la mort de Zyed Benna et Bouna Traoré, ont été relaxés en 2015. Quant à Adama Traoré, tué cet été par des gendarmes, le fait que sa famille ait dû demander le dépaysement judiciaire n’annonce rien de bon.

Dans leurs manifestations, les policiers disent ne pas oser sortir leur arme, parce qu’ils se sentiraient insuffisamment couverts par la législation actuelle sur la légitime défense. Imaginez ce qu’il en serait s’ils se sentaient suffisamment couverts.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 108, novembre 2016

Mots-clés