Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 108, novembre 2016 > DOSSIER : Cirque électoral aux États-Unis, l’envers du décor

DOSSIER : Cirque électoral aux États-Unis, l’envers du décor

Vu et entendu de Californie

Mis en ligne le 10 novembre 2016 Convergences Monde

Avec toutes les limites de nos propres informations, cantonnées à la Baie de San Francisco, il semble qu’une grande partie de la population n’a pas choisi entre les deux candidats, ou bien ne souhaite voter pour aucun des deux et s’abstiendra probablement. Sur les lieux de travail, ce qui ressort est un profond dégoût de Trump mêlé à la résignation au vote pour Clinton comme étant le seul choix [1]. Dans certains secteurs, comme les chantiers de construction ou les ateliers d’ouvriers qualifiés, quelqu’un peut afficher son soutien à Trump par un autocollant placé sur sa boîte à outils ou son casque. Mais, le plus souvent, les autres sont réticents à engager la discussion : « tout le monde doit travailler ensemble » ; « et à quoi bon se chercher querelle alors que les élections ne comptent pour rien, ou si peu, et qu’il n’y a aucun choix satisfaisant ? »

Parmi ceux qui se sentent directement visés par Trump – les femmes, les Noirs, les immigrés de fraîche date, les musulmans, tous ceux que Trump montre du doigt – il y a davantage de discussions ouvertes et d’arguments en faveur d’un vote contre Trump, pour Clinton donc. Si vous êtes d’origine mexicaine, ou l’un des millions de sans-papiers, ou encore musulman et assimilé comme tel à un terroriste, que peut vous apporter l’élection de Trump ?

Certains pensent que Trump tient réellement tête à un système qui les défavorise ; d’autres y voient les diatribes d’un futur dictateur et pensent qu’il traiterait le gouvernement des États-Unis comme une de ses entreprises – marche ou crève. Avec ses derniers commentaires sexistes, certains se détournent de lui avec dégoût.

15 octobre 2016, Ken BUTLER


[1 La plupart des travailleurs n’ont pas connaissance des autres candidatures, comme celle du parti Paix et liberté, celle des Verts ou des Libertariens.

Mots-clés : | | |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 108, novembre 2016