Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 108, novembre 2016 > DOSSIER : Cirque électoral aux États-Unis, l’envers du décor

DOSSIER : Cirque électoral aux États-Unis, l’envers du décor

Du Tea Party à Trump, de Sanders à Clinton

Mis en ligne le 10 novembre 2016 Convergences Monde

Il y a quelques années, après l’élection d’Obama, les groupes du Tea Party ont été l’expression la plus organisée du mécontentement anti-gouvernemental. Le Tea Party menant en particulier campagne contre le National Healthcare Program, le système national de santé mis en place par l’administration Obama. Loin d’être spontanée, cette campagne était soutenue par des milliardaires, les frères Koch, ainsi que d’autres riches soutiens du Parti républicain qui voulaient lui imprimer un cours plus à droite. La mouvance du Tea Party constitue une partie significative des soutiens de Trump.

Mais ce mécontentement a aussi pris une forme plus à gauche ; cela avait commencé en 2012 avec le mouvement Occupy Wall Street et s’est poursuivi dans la campagne pour l’investiture de Bernie Sanders qui a permis au Parti démocrate de tirer parti du mécontentement qui s’exprimait dans la jeunesse et une partie de la classe ouvrière en dehors du Parti. Quand Sanders a été écarté de la course à l’investiture démocrate et a rallié Clinton, beaucoup de ses partisans n’ont guère montré d’enthousiasme au soutien à Clinton, voire s’y sont refusé. ■

K.B.

Mots-clés : | |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 108, novembre 2016