Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > SNCF > 2020 > mars > 22

Gestionnaires de pénurie, sur ordre venu d’en haut

Dans une gare dont nous vous tairons le nom (mais faites-nous confiance et le chef concerné confirmera probablement de lui-même !), un conducteur s’entend dire à sa prise de service qu’il n’y a plus de masques chirurgicaux mis à disposition, ni de gel hydroalcoolique. Droit de retrait du collègue et convocation dans le bureau d’un chef. Après avoir tenté la dissuasion, le chef fait acter par écrit au conducteur les motifs du droit de retrait. Puis lui sort et lui donne... un masque et une fiole de gel hydroalcoolique !

En fait il y en a mais pas pour tout le monde... La hiérarchie de cet établissement ne donne désormais des équipements de protection qu’aux agents prêts à aller au droit de retrait - non-sens, les mesures doivent être collectives et non individuelles - en priant certainement que leur attitude ne soit pas contagieuse !

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article