Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 113, juin-juillet-août 2017 > Après la présidentielle

Après la présidentielle

Législatives du 11 juin

Faisons entendre le programme de Philippe Poutou

Mis en ligne le 9 juin 2017 Convergences Politique

Pendant que le gouvernement aiguise ses armes, le patronat est déjà sur le champ de bataille. Ford annonce la suppression de 20 000 emplois dans le monde pour « rassurer les actionnaires », ce qui renforce la menace sur les 1 000 de Blanquefort, dont fait partie Philippe Poutou. Il y a aussi Vivarte, Tati, Mim, Whirlpool et bien d’autres.

Les 300 salariés de GM&S, un sous-traitant de PSA et Renault dans la Creuse, se sont battus depuis plusieurs mois contre la fermeture annoncée. Voyant venir les élections législatives, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a récupéré la promesse des deux donneurs d’ordres d’augmenter leurs commandes et de prolonger ainsi la survie de l’usine. Mais pour combien de temps ? Le rassemblement auquel les ouvriers avaient appelé mardi 16 mai et auquel ont participé près de 2 000 travailleurs et soutiens est une idée à reprendre. Son succès n’est sans doute pas pour rien dans l’empressement du nouveau gouvernement à afficher une promesse de solution, aussi bidon soit-elle.

Car c’est ce que le patronat et le gouvernement craignent avant toute chose : voir les travailleurs de différentes entreprises regrouper leurs forces. C’est donc cet objectif qu’il faut nous donner.

Dans les élections législatives, c’est cette perspective que porteront les candidats révolutionnaires : pour faire entendre le programme de Philippe Poutou, les candidats du Nouveau parti anticapitaliste seront présents dans un certain nombre de circonscriptions, et le NPA appelle à voter pour ceux de Lutte ouvrière dans les autres. Porter nos voix sur leurs candidatures, c’est affirmer au patronat que nous sommes prêts à relever la tête et à repousser les offensives à venir.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 113, juin-juillet-août 2017

Mots-clés