Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 113, juin-juillet-août 2017 > Italie

Italie

Le Mouvement 5 étoiles : « Ni de gauche, ni de droite » ? mais souverainiste et xénophobe

Mis en ligne le 9 juin 2017 Convergences Monde

La scène politique italienne a été bouleversée par l’entrée dans la compétition électorale du Mouvement 5 étoiles. En 2005, sont apparus sur les réseaux sociaux « Les amis de Beppe Grillo », à l’époque encore comique de télévision. Ceux-ci se défendaient de faire de la politique et prétendaient aborder des problèmes « citoyens » tels que l’écologie, les nouvelles technologies de l’information ou la liberté de la presse.

Beppe Grillo a décidé, fin 2009, de se lancer dans la compétition électorale en créant le Mouvement 5 étoiles, qui se présentait comme un mouvement populaire, partisan de la démocratie directe. Son principal slogan « Tutti a casa » (Tous à la maison) consistait à demander à ses partisans de « sortir » les politiciens corrompus.

Le Mouvement 5 étoiles a eu une audience parmi ceux qui ne se reconnaissaient plus dans les partis traditionnels. Au point de faire pratiquement jeu égal avec le PD et Forza Italia lors des dernières élections. Le Mouvement 5 étoiles a obtenu à cette occasion 109 sièges de députés sur 630. Il a également remporté les villes de Rome et Turin aux élections municipales de 2016.

Bien que se présentant comme « ni de droite ni de gauche », le Mouvement 5 étoiles a repris à son compte les thèmes favoris de la Ligue du Nord (le parti frère du Front national) comme la sortie de l’Italie de la zone euro. Et Beppe Grillo est de plus en plus coutumier de déclarations démagogiques anti-immigrés, réclamant le renvoi immédiat de ceux qui sont en situation irrégulière, la fermeture des frontières et l’interdiction du droit du sol pour les enfants d’immigrés.

Au cours des dernières semaines, toute une polémique a eu lieu en Italie sur le rôle des ONG qui portent secours aux migrants tentant de franchir la Méditerranée dans des embarcations de fortune.

Celles-ci étant accusées de favoriser l’émigration clandestine. Le Mouvement 5 étoiles n’a pas été en reste dans cette propagande nauséabonde. Beppe Grillo déclarant sur son blog que « la situation migratoire est désormais hors de contrôle » et que « l’Italie est en train de devenir un vivier de terroristes ».

Si le Mouvement 5 étoiles a réussi à capitaliser le mécontentement d’une partie de l’électorat populaire, il apparaît de plus en plus comme un parti « comme les autres », surfant sur les pires préjugés réactionnaires pour faire des voix aux élections.

L. B. et Th. F

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 113, juin-juillet-août 2017

Mots-clés