Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2020 > mars > 30

Covid-19 : les salariés de la grande distribution en première ligne

30 mars 2020 Brève Entreprises

Comme l’a rappelé le décès ce 26 mars d’une caissière Carrefour de Saint-Denis, les salariés de la grande distribution sont en première ligne face à l’épidémie de Covid-19. Masques et protections insuffisants, bricolés voire inexistants, horaires de travail rallongés, comportements inadaptés de certains clients : les témoignages se multiplient de salariés qui vont au travail au péril de leur vie. Par ses annonces grandiloquentes, Macron feint de son côté de découvrir que ces travailleurs dévalorisés jouent un rôle vital dans notre société.

Le syndicat FO a appelé ces salariés à ne pas se rendre au travail ce dimanche 29 mars pour rendre visible les risques, la peur et les intimidations que ces personnels subissent quotidiennement et pousser les grandes enseignes à fermer le dimanche le temps de l’épidémie.

Sauf qu’entre la protection des salariés et celle du chiffre d’affaires, les groupes comme Auchan ou Carrefour ont vite fait leur calcul. S’ils reprennent la proposition du gouvernement de donner une prime de 1000 euros à leurs salariés, c’est pour les inciter à venir travailler coûte que coûte. Car actuellement 20 % à 25 % des employés de la grande distribution sont absents de leur lieu de travail.

Face au Covid-19, la question n’est pas tant le travail du dimanche que dans quelles conditions aller travailler. Mais c’est bien loin des considérations des Leclerc et consort pour qui, virus ou pas, l’important c’est avant-tout l’argent qui entre dans les caisses.

(Copyright photo : Photothèque Rouge /Martin Noda / Hans Lucas).

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article