Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2020 > mars > 30

Comptabilité morbide : vous avez dit « transparence » ?

30 mars 2020 Brève Politique

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, le gouvernement ne cesse de s’enorgueillir de sa gestion « transparente » de la crise. Mais quel crédit accorder aux chiffres quotidiens de Jérôme Salomon ? À en croire les spécialistes en santé publique, pas grand-chose. Le « baromètre de l’épidémie » réalisé par le gouvernement ne prend en compte que les décès en hôpital. Mourir à domicile ou dans les Ehpad n’est pas comptabilisé. Or, comme Jérôme Salomon le reconnaît, « on sait que les décès survenus à l’hôpital représentent probablement une faible part de la mortalité ». La multiplication des décès en Ehpad ces derniers jours va malheureusement dans ce sens. De plus, comme le nombre de tests réalisés dans le pays est très faible, le nombre officiel de contaminations est largement sous-évalué. Le gouvernement vient de promettre qu’à partir de la semaine prochaine les décès en Ehpad seront pris en compte. Mais ça n’est pas la question. Pour lui, son « baromètre » quotidien est surtout un moyen de montrer que la situation est sous son contrôle… La bonne blague ! Qu’ils soient officiels ou officieux, ces chiffres illustrent en réalité une triste hécatombe, dont les capitalistes et leur gouvernement sont les grands responsables.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article