Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 126, mai 2019 > Gilets jaunes

Gilets jaunes

Caen : la « semaine jaune » se prépare

Mis en ligne le 14 mai 2019 Convergences Politique

À l’heure où vous lirez ces lignes, la « semaine jaune » prévue du 1er au 5 mai sera sans doute passée. Cette semaine, portée par plusieurs appels nationaux, dont celui de Saint-Nazaire, a pour but une reprise des ronds-points samedi 4 mai. Bien des Gilets jaunes l’attendent. Elle a occupé l’essentiel des discussions de l’AG caennaise ce dimanche 28 avril.

Rappel des épisodes précédents. À Caen, le préfet interdit nos manifestations dans un large secteur du centre-ville depuis quatre semaines. Si le premier samedi le cortège s’est rapidement disloqué faute d’organisation, nous avons réussi les deux samedis suivants à renouer avec les manifs du début d’année : banderole en tête et animation musicale. On a tourné autour de la zone interdite, sans se laisser entraîner par les quelques impulsifs qui voulaient en découdre tout de suite avec les flics. De sorte que, le 27 avril, lorsque le cortège, regroupé pour chanter « On est là ! » devant un mince cordon de gendarmes mobiles, a vu une occasion, il l’a contraint à lui céder le passage sans violence. Plus des trois quarts des manifestants se sont engouffrés dans la brèche. Pour une fois, les flics n’ont pas sorti les grenades. Comme toujours, notre cortège est resté soudé pour empêcher la BAC de fondre sur un Gilet jaune isolé. Du reste, les cow-boys se cachent. À notre connaissance, il n’y a pas eu d’interpellations : une première depuis bien longtemps – même les manifs tout à fait pacifiques des deux semaines précédentes avaient eu leurs arrestations !

Le lendemain, la tête froide malgré le succès de la veille, l’AG a jaugée les possibilités. Combien de ronds-points ? Combien de temps tenir ? Cabanes ou pas ? Les activités seront variées : projections de « On veut du soleil », barbecues, débats, construction d’une Notre-Dame-des-droits en palettes (4 mètres de haut seulement, mais on mettra moins de trois ans pour la reconstruire si les flics la brûlent…), du yoga, encore des débats. Et, avant ça une foule d’actions discrètes entre la manif du Premier Mai – en tête de cortège si tout va bien – et le 4 mai.

Y aura-t-il des flics ? Comment réagir ? Comment communiquer d’un rond-point à l’autre ? À chaque question ou presque, une personne – souvent pas le même – apporte une idée, une solution : le travail en commissions mené depuis des mois paye. Le succès n’est pas garanti, mais on s’est donné toutes les chances. On s’énerve parfois, on se répond du tac au tac, mais nos échanges ont gagné en respect aussi. On s’écoute davantage. Les trois dont c’est la première AG ne sont pas toisés de haut mais applaudis. On est prêts à conquérir le monde. Rejoignez-nous !

Correspondants

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 126, mai 2019

Mots-clés