Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 57, mai-juin 2008

On nous écrit : Mobilisation réussie contre l’expulsion d’un lycéen à Rennes

Mis en ligne le 13 mai 2008 Convergences Politique

Le mardi 4 mars, Julio, un lycéen orphelin venant Angola, hébergé dans un foyer pour mineur, a été arrêté par la Police de l’air et des frontières, au retour d’une sortie scolaire à la gare de Rennes. Ses papiers, prouvant qu’il avait 16 ans, n’ont pas plu. Un mineur orphelin comme lui ne pouvant être expulsé, la police l’a emmené faire des examens médicaux (osseux, génitaux et sur sa pilosité) qui conclurent qu’il était majeur. Des tests scientifiquement contestables car manquant de précision. Les erreurs dans la procédure se sont accumulés tout de suite après le test : Julio a été traité comme un majeur par les policiers (interrogatoire sans caméra notamment) alors que la police aurait normalement dû attendre la confirmation d’un juge qui devait « officialiser » la recevabilité des tests. Julio a été emmené en centre de rétention en attendant d’être expulsé, non pas vers l’Angola mais vers un autre pays.

L’acharnement policier contre Julio a immédiatement suscité une forte mobilisation des élèves et des enseignants de son lycée qui se sont réunis à plus de 500 dès le jeudi 6 mars pour manifester et protester contre sa comparution immédiate. Le mouvement s’est très vite étendu à d’autres établissements. Ils étaient plus de 300 le vendredi, et 1 000 le samedi et le lundi, 300 encore le mardi 11. Devant l’ampleur de la mobilisation, le préfet a été obligé de régulariser Julio dans la nuit de mardi.

H.R. et G.R., de Rennes

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article