Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves d’entreprise > SNCF > Bulletin NPA-Étincelle SNCF Paris Sud-Ouest > 2020 > mars > 19

Journal d’un naufrage : aujourd’hui

Les plus exposés, les moins protégés, la « chair à coronavirus » de la « guerre sanitaire », ce sont les travailleuses et travailleurs les plus précaires notamment des sous-traitants. Cheminots aussi, ils travaillent pour des boîtes privées, des services en gare, du nettoyage : les maîtres-chiens qui font les ouvertures et fermetures, les travailleuses de Challancin qui assurent le nettoyage en terminus (sans même un masque fourni !), celles des toilettes de l’esclavagiste Derichebourg ou 2theLoo…

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article