Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Convergences révolutionnaires > Numéro 146, juillet-août 2022 > La casse de l’hôpital

La casse de l’hôpital

Centre hospitalier de Novillars (Doubs) : la résignation, c’est fini !

Mis en ligne le 11 juillet 2022 Convergences

À lire sur le site de Convergences révolutionnaires, un reportage du 16 juin 2022, dont nous publions ici de très courts extraits. Signalons que depuis la parution de l’article, la direction a cédé : le pavillon menacé ne fermera pas. Elle promet également la mise en stage des infirmiers rapidement. Elle a aussi augmenté le nombre des contrats d’allocations d’études. Et elle semble revenir sur sa décision de supprimer les temps partiels de « non-droit ».

Début juin, au Centre hospitalier de Novillars (CHN), situé à douze kilomètres de Besançon, la direction a annoncé à nouveau des fermetures de lits, 25 lits de moins au bâtiment les Tilleuls, une unité d’admission pour personnes âgées. Mais là, elle est tombée sur un os : l’équipe, révoltée par la nouvelle, s’est mobilisée et lui a adressé une lettre ouverte faisant part de son mécontentement. C’était le début de la mobilisation. […] Il manque à ce jour quinze postes d’infirmiers et ce n’est pas comme veut le faire croire la direction à cause du Covid.

Les conditions de salaire et de travail ont atteint un tel niveau de dégradation que le manque de personnel s’alimente de lui-même. […] Et le serpent se mord la queue : faute de personnel, on ferme ! […] Alors, la fermeture de 25 lits aux Tilleuls a fait déborder le vase. Après leur pétition, les collègues ont décoré l’hôpital et le village de nombreuses banderoles, contacté les médias et fait le tour des autres pavillons, entrainant avec eux de nombreux agents. […] Mardi 10 juin, un appel à la grève a été lancé par les syndicats et nous étions encore 80 à manifester devant les grilles de l’hôpital. […] Le personnel hospitalier, par son nombre, sa concentration et la sympathie dont il jouit auprès de la population, représente une force considérable. Et quand les actions encore isolées se développeront, se rejoindront et embraseront le pays, on les trouvera vite, les solutions à la crise de la santé !

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 146, juillet-août 2022