Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 56, mars-avril 2008

À lire

Mis en ligne le 21 mars 2008 Convergences Culture

Et pourtant je me suis levée tôt… : une immersion dans le quotidien des travailleurs précaires par Elsa Fayner. Éditions du Panama, 15 €.


Dès l’introduction, qui évoque la révolte de la jeunesse contre le CPE, cette journaliste expose les problèmes qui l’ont menée à écrire son livre : «  Suffit-il de travailler plus pour gagner plus ? Le salaire minimum est-il trop confortable ?  ». Qui travaille au salaire minimum, dans quelles conditions, avec quelles perspectives ? Pour le savoir, elle décide de mener son reportage en exerçant elle-même un certain nombre d’emplois proposés aux jeunes au salaire minimum. Elle va ainsi, pendant trois mois, être télévendeuse d’abonnements téléphoniques, vendeuse de hot-dogs à la cafétéria d’Ikea, femme d’étage dans un grand hôtel.

Au bout de quelques jours de recherche à Lille, elle trouve un emploi de télévendeuse. Auparavant, elle a déposé une demande pour être caissière dans un supermarché où on lui a répondu : « la moyenne ici c’est bac +3 ou 4, et nous recevons 150 CV par jour ».

Le récit des méthodes de management, des parcours de certains de ses collègues de travail, est rapporté de façon très nuancée. Elsa Fayner ne se contente pourtant pas de raconter son vécu au jour le jour, elle fournit également nombre de données très précises tirées de nombreuses études et ouvrages récents, où on se rend compte à quel point les petits boulots et la précarité sont devenus le lot quotidien de toute une génération. Comme le dit la patronne des patrons, Laurence Parisot , « La vie, la santé, l’amour sont précaires. Pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ? »

Un petit livre très bien fait et facile à lire, et qui prend le contre pied des idées toutes faites, reprises et propagées par patrons et gouvernement sur le travail, les salaires, et la situation de l’emploi.

Laurence VINON

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article