Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves d’entreprise > SNCF > Bulletin NPA-Étincelle SNCF Paris Sud-Ouest > 2020 > mars > 19

Echos (Rona !) de l’Etincelle SNCF Paris-Sud-Ouest

Précarité virale

En général, avoir un contrat d’intérim ce n’est pas la panacée. Mais à la SNCF ça signifie être corvéable à merci pour la carotte d’une future embauche. Alors quand le COVID-19 fait son entrée, le commercial ligne C ne se gêne pas, et annonce que tous les contrats d’intérim qui terminent en mars et avril ne seront pas renouvelés.

La direction enfume et profite du coronavirus pour envoyer les plus précaires au Pôle Emploi. Combien de licenciements pendant le confinement alors que els charges, les loyers, toutes les dépenses continuent de courir ? Le gouvernement a montré une sollicitude qui se chiffre déjà en centaines de milliards pour les pauvres patrons. Et pour nous travailleurs ? Rien ! Et moins que rien pour les plus précaires.

A la SNCF et ailleurs, exigeons l’interdiction des licenciements, la prolongation de tous les contrats précaires en CDI et le maintien des salaires et des primes en confinement !

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article