Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > SNCF > Bulletin NPA-Étincelle SNCF Paris Sud-Ouest > 2020 > avril > 21

Comment faire respecter gestes barrière et distance sociale dans les transports en commun ?

Problème épineux qui nécessiterait d’augmenter considérablement l’offre de transport et le nombre de travailleurs qui la rendent possible, qui poserait la question d’étapes supplémentaires vers le retour à la normale, en exigeant la fermeture des productions non essentielles qui sont restées ouvertes, en prolongeant la mise en sommeil de celles qui ont fermées, en aménageant les horaires dans les autres...

Délicat et coûteux. Mais les patrons de la SNCF, de la RATP, de Keolis et de Transdev ont une solution plus économique : dans un courrier adressé à Édouard Philippe, ils ont demandé (et les demandes de ces messieurs sont des exigences) de rendre le port du masque obligatoire dans les transports. En précisant bien qu’ils ne s’engagent pas à les fournir ; qu’il faudra taxer les contrevenants d’une amende (une mesquinerie à laquelle de nombreux contrôleurs se refusent déjà) ; et que cette solution miracle viendrait remplacer les mesures de distanciation sociale. Pour le moins contradictoire avec les préconisations du ministère de la santé, mais on n’est pas à une contradiction près.

Dans sa conférence de presse fleuve du dimanche 19 avril, le premier ministre a annoncé avoir retenu cette proposition !

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article