Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Bulletins d’entreprise > Renault > Lardy (Centre technique) > 2020 > juin > 1er

Les prestataires en première ligne

La direction de Renault prévoit de supprimer 4600 postes en France et 15 000 dans le monde. Mais c’est sans compter les salariés prestataires ou les intérimaires. Dès aujourd’hui, des collègues prestas voient leur contrat s’achever. Et cela au pire moment : quand les constructeurs restructurent et que le chômage grimpe en flèche.

En pleine épidémie, certains prestataires comme ceux du PIM étaient si « indispensables » à Renault qu’ils devaient venir travailler sur site. Il leur a fallu se mobiliser pour obtenir des masques et quelques mesures sanitaires. Maintenant ils sont mis à la porte ! En première ligne pendant le confinement, ils le sont aussi dans le plan d’économies de Renault. Mais on voit bien que nous sommes tous dans le même bateau.

Quel que soit le statut, nous sommes tous menacés par les mêmes attaques. Et c’est tous ensemble et immédiatement qu’il faut réagir pour empêcher les suppressions de postes. Prendre sur les profits, travailler moins pour travailler tous, avec les mêmes salaires et les mêmes statuts. Voilà notre plan à nous.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article