Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > Arkema (Pierre-Bénite) > 2020 > avril > 22

Les bonnes œuvres

Comme tous les membres du CE d’Arkema, son PDG, Thierry le Hénaff, s’est engagé à reverser 15 % de son salaire du deuxième trimestre à la Fondation de France afin de participer à la lutte contre le covid-19. Dans le même temps, ils ont annoncé une baisse de 20 % des dividendes versés par rapport à ce qui était initialement prévu.

Mais que les culs cousus d’or se rassurent, la direction s’est empressée de préciser que ce « manque à gagner » serait versé ultérieurement. Comme tous les dons de pacotilles des grands bourgeois, la charité à deux sous et les effets d’annonce de nos dirigeants suivent un but bien précis : faire oublier que des productions non-essentielles ont été maintenues coûte que coûte ; que les travailleurs prennent des risques considérables en venant au boulot et que les patrons s’attellent déjà à rogner un maximum de nos droits au nom de la « crise » à venir.

Quand le riche fait mine de mettre la main au porte-monnaie, il faut toujours s’attendre à ce qu’il nous fasse ensuite les poches...

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article