Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences révolutionnaires > Numéro 15, mai-juin 2001

L’appel des salariés de Lu/Danone, Marks & Spencer et AOM-Air Liberté

Mis en ligne le 1er juin 2001 Convergences Entreprises

Après avoir pris contact entre eux, les travailleurs de Lu-Danone (Ris-Orangis), de Marks & Spencer et AOM-Air Liberté, avaient pris l’initiative fin avril de s’adresser à toutes les organisations ouvrières, confédérations syndicales, partis politiques et associations de chômeurs, en vue d’une grande manifestation à Paris le 9 juin de l’ensemble des salariés. Ils avaient invité celles-ci à une réunion unitaire préparatoire le 3 mai. 300 personnes venues d’entreprises de toute la région parisienne et quelques délégations de province répondirent à l’appel, souvent mandatées par leur syndicat (CFDT, CGT, FO, Sud, SyCoPa – Syndicat du Commerce de Paris et Province –, FSU, CNT, SNPES-PJJ...), mais aussi des représentants de bon nombre de partis politiques (PCF, PS, LCR, LO, Les Verts, la Commune, Alternative Libertaire, La gauche révolutionnaire, les écologistes alternatifs...) et d’associations (AC, ATTAC, Les amis des E.P.O., MNCP…). Des représentants de la confédération CGT et de la FSU, ainsi que du groupe des 10, étaient également présents.

Ce premier succès de leur appel, la tonalité unitaire quasi unanime de cette réunion, montraient à l’évidence les possibilités de mobilisation et marquaient un premier pas. Nous publions ici la résolution lue en fin de réunion (dont le texte avait été distribué en début de séance) ayant reçu l’adhésion implicite des participants.

Le 13 mai 2001


Résolution proposée aux participants de la réunion du 3 mai 2001 Pour une manifestation nationale contre les licenciements et les suppressions d’emplois [1] le 9 juin à Paris

Réunis à la Bourse du Travail à Paris le 3 mai 2001 autour des représentants des LU-Danone, Marks & Spencer et AOM, travailleurs et militants représentant ou appartenant aux syndicats et organisations présentes affirment la nécessité d’une grande manifestation nationale à Paris contre tous les plans sociaux en cours ou en préparation et pour l’interdiction des licenciements.

Cette manifestation est indispensable pour faire monter d’un cran la mobilisation. Cette même mobilisation s’est déjà concrétisée par de nombreuses manifestations, grèves et débrayages autour des travailleurs des entreprises touchées, qui doit se poursuivre dans les jours et les semaines qui viennent (Marks & Spencer à Londres le 17 mai, Moulinex le 19, journée d’action de la CGT le 22, etc.).

Loin de s’opposer à toutes ces initiatives, cette manifestation nationale doit permettre leur convergence et être le point de départ d’une mobilisation encore plus forte contre tous les licenciements.

Comme tous les travailleurs et tous les militants syndicalistes de ce pays, nous pensons qu’il ne faut pas manquer l’occasion de réagir tous ensemble afin de ne pas être battus les uns après les autres.

Compte tenu du calendrier, c’est-à-dire des périodes chômées et surtout des initiatives déjà projetées, nous proposons que cette manifestation nationale soit fixée pour le samedi 9 juin.

Nous demandons à tous les travailleurs et syndicalistes d’œuvrer au sein de leurs organisations pour qu’elles se prononcent dans ce sens et contribuent à sa réalisation. Nous appelons donc tous les syndicats et notamment toutes les confédérations syndicales, tous les partis politiques et toutes les associations qui entendent défendre les intérêts du monde du travail à se prononcer pour cette manifestation et contribuer à la mettre sur pied.

Pour faire le point de cette initiative avec tous les participants et ceux qui s’y joindront, et compte tenu du calendrier des uns et des autres, nous organisons une nouvelle réunion préparatoire le mercredi 16 mai à 18 heures à cette même Bourse du Travail de Paris.


Nota Bene :

Nous demandons à tous ceux qui se prononcent dans ce sens de nous le faire savoir en prenant contact avec

  • le Comité de Défense de l’Emploi (dont tous les syndicats FO, CGT, CFDT, CFTC et CGC de l’entreprise font partie) de LU-Danone de Ris-Orangis (rue Ambroise Croizat, 91130 Ris-Orangis – tel/fax : 01.60.76.72.60 ou 63 ou 99 – e.mail : jeancaillou24 chez aol.com) ;
  • Marks & Spencer – SYCOPA (Fax : 01 43 70 27 58 ; e-mail : SYCOPA chez club-internet.fr) ;
  • AOM, fax : 01 46 87 47 09, qui centraliseront.

[1le terme « suppressions d’emplois » a été ajouté en amendement à la réunion, donc rajouté ici dans le titre.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article