Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2019 > juin > 17

Italie : un maire de Calabre poursuivi pour sa solidarité envers les migrants

17 juin 2019 Brève Monde

Domenico Lucano, ex-maire du village de Riace en Calabre, avait accueilli des centaines de migrants. Ce qui avait de plus relancé l’activité locale dans une région désertifiée. Ça n’a pas plu au ministre de l’Intérieur d’extrême droite, Matteo Salvini, ni à ses supporters hostiles aux migrants. Le ministre a traîné le maire en justice, l’accusant d’avoir organisé des mariages de convenance pour aider des femmes déboutées du droit d’asile à rester en Italie et d’avoir attribué, sans appel d’offres, la gestion des ordures de son village à des coopératives liées aux migrants. Et même si la justice a dû reconnaitre que les gestes du maire étaient « à des fins humanitaires », celui-ci reste interdit de remettre les pieds dans son village.

Ce village de Calabre, qui avait été considéré comme « un modèle d’intégration », est devenu la bête noire du gouvernement. Mais ceux qui soutiennent une politique d’accueil des migrants n’ont pas dit leur dernier mot.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article