Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > La Poste > La Poste Centre financier et distribution Paris 15 > 2020 > mai > 27

Centre financier Paris

Exploitation à domicile

La Poste a annoncé qu’elle voulait développer le travail à domicile jusqu’à en faire, à l’avenir, le « mode de travail habituel » des agents des centres financiers. L’épidémie du coronavirus lui sert de prétexte mais c’est surtout des profits supplémentaires qu’espère la Poste.

Pour les salariés, le travail à domicile peut sembler alléchant, car plus de temps perdu dans les transports. Mais il présente aussi de nombreux inconvénients. Tout le monde n’a pas chez soi un poste de travail aménagé. Or, passer sept heures ou plus devant son ordinateur assis sur une chaise de cuisine présente des risques pour la santé. Sans compter que la suppression de la frontière entre temps de travail et vie privée n’offre pas plus de liberté pour le salarié, mais le rend souvent plus disponible pour son patron. Et en étant isolés, il est plus difficile de se défendre.

Petite économie sur notre dos, La Poste n’aura plus à payer sa participation pour les repas passés dans l’entreprise, même si les salariés à domicile devront bien manger. Mais surtout, elle n’a pas caché son intention de fermer des centres financiers. Ceux-ci étant souvent situés en centre ville, elle compte réaliser ainsi de juteuses opérations immobilières. Et les logements des agents servant de bureaux à la place, cela permettrait d’en libérer une partie.

De toute façon, à domicile ou sur site, nous n’avons pas l’intention d’être corvéables à merci pour leur permettre d’augmenter leurs profits.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article