Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 34, juillet-août 2004

Dans notre courrier : Convergences Révolutionnaires dans les fêtes de LO ?

Mis en ligne le 22 juin 2004 Convergences

Le 9 mai, j’étais à Gardanne, à la fête de Lutte Ouvrière. Je m’attendais à trouver Convergences révolutionnaires sur le stand de LO, voire à l’espace « librairie » mais rien de cela. Hormis Lutte ouvrière et Lutte de Classe, point de revue de la « Fraction ». A croire que de fraction, il n’y en a pas ! Du moins dans les fêtes de LO. J’ai été quelque peu déçu de ce manque de pluralisme et, de fait, de la pauvreté du stand, dépourvu également des ouvrages d’Arlette Laguiller ou encore du livre de Barcia... absents également de la librairie.

Et comme le stand - lilliputien - de la LCR était également d’une grande pauvreté (aucun livre des éditions de la Brèche), je suis un peu resté sur ma faim...

A trop manquer de diversité, cette fête manquait de vie. Heureusement, nous avions le théâtre de Guignol et un temps radieux. Mais bon...

Une question simple : pourquoi ne trouve-t-on pas Convergences dans les fêtes de LO ? Quelle est votre place au sein de LO ?... Une fraction que l’on supporte tant bien que mal ou une fraction-alibi démocratique servant de garniture en vitrine ?

C.N. Toulon


On trouve Convergences (parfois, en tout cas, et seulement depuis quelques temps, il est vrai) dans les fêtes de LO à la préparation desquelles des camarades de la Fraction sont associés. Comme tous les courants révolutionnaires, à plus forte raison minoritaires, la Fraction ne peut compter que sur elle-même pour diffuser sa presse.

Ta dernière question doit sans doute être posée d’abord à la majorité. Mais il faut croire qu’elle-même ne nous trouve nullement une « fraction-alibi démocratique servant de garniture en vitrine »... puisque justement, comme tu le remarques, elle omet soigneusement de nous mettre dans ses vitrines (en tout cas de ses fêtes comme de ses meetings). Il faut sans doute y voir une sorte d’hommage à la ligne que nous nous sommes fixée et que nous tenons : tout en participant loyalement aux activités aux côtés des camarades de la majorité, développer aussi les nôtres, défendre sans concession notre propre politique et exposer ouvertement nos critiques, comme en témoignent cette revue et nos bulletins d’entreprise L’Etincelle.

Mots-clés : | |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article