Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > Elkem Silicones > 2020 > juillet > 9

« Pourquoi nous qui suons tous les jours, nettoyons, désinfectons, devons-nous accepter d’être sous-traités, maltraités ? »

9 juillet 2020 Brèves d’entreprise

Les travailleurs du nettoyage, salariés d’Elior et qui bossent ici ou à la maison d’arrêt de Corbas sont en grève. Ils demandent : une augmentation de salaires de 300€, une prime COVID de 1000€ et une prime de risque équivalente à celle que touchent les autres travailleurs de ces sites.

Comme beaucoup d’autres, ils ont travaillé pendant le confinement, rajoutant aux risques de leur métier celui d’être contaminé par la maladie. Les médailles en chocolat ou les louanges orales ne suffisent pas ! Surtout quand elles viennent de ceux qui s’enrichissent sur le dos de leur travail, patrons d’Elior en tête, mais aussi ceux d’Elkem.

« Cette grève montre notre ras-le-bol, notre colère ! » peut-on lire sur un des tracts de la CGT. Ce ras-le-bol, cette colère pourraient bien être partagés par d’autres. Et pour la faire entendre, rien de tel que la grève.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article