Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Bulletins d’entreprise > RATP > 2020 > mars > 24

NON à la répression à la RATP et dans les autres entreprises !!!

Le 23 mars, la direction de la RATP a fait savoir qu’à partir du lendemain, elle reportait tous les conseils de discipline prévus, en raison de l’épidémie du coronavirus. Dans cette période de prétendue union nationale, chercherait-elle cherche à se faire une belle image toute propre ? Elle ne fera avaler ça à personne, car il n’y a même pas un mois, elle condamnait des militants à la suite de la grève.

Si les conseils disciplinaires sont reportés, elle poursuit aujourd’hui l’offensive contre les salariés qui continuent à travailler dans les conditions actuelles et la poursuivra demain en réprimant toutes celles et ceux qui ont relevé la tête. Ce qu’il faut c’est l’annulation aussi bien des sanctions déjà prises (mises à pied de deux mois ou mutation) les 5 et 6 mars, mais aussi de celles planifiées à l’encontre d’Ahmed Berralah (dépôt de Flandre, Pantin) et d’Alexandre El Gamal (dépôt de Vitry).

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article