Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > RATP > 2020 > mars > 24

La culture du fric … et des microbes

La régie prétend avoir pris toutes les mesures nécessaires pour assurer aux conducteurs de bus de travailler dans de bonnes conditions sans risquer leur santé à chaque fois qu’ils vont travailler. Alors pas de soucis et au boulot, nous dit la direction. Pas de soucis car les bus sont soi-disant nettoyés. Problème, ce sont souvent les mêmes chiffons qui servent à nettoyer l’ensemble du bus que ce soient les barres ou le poste de conduite, répandant les germes sur toutes les surfaces. Et avec quels produits ? Les mêmes que d’habitude. Aucun moyen supplémentaire ne semble être donné aux salariés qui nettoient, ni pour décontaminer ni pour se protéger.

La régie en refusant d’y mettre les moyens nécessaires, envoie les salariés bosser dans des bus transformés en bouillon de culture. Mais on n’arrête pas la machine à sous simplement pour la santé des salariés.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article