Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > Suez PSO > 2021 > mars > 24

Une deuxième ligne de front

Le gouvernement a promis une prime aux travailleurs qu’il appelle de « deuxième ligne », c’est-à-dire ceux qui ont travaillé pendant les confinements. Pas de quoi s’inquiéter pour les patrons, aucune contrainte ne leur sera imposée et ces primes, quand elles seront versées, seront exemptées de cotisations sociales !

Les 1000 euros promis l’an dernier ont fondu comme neige au soleil le temps d’arriver sur nos fiches de paye : bien peu d’entre nous ont touché 1000 euros, certains en ont touché 500, et d’autres rien du tout, cette prime étant conditionnée à un temps de présence minimal sur le terrain...

Si Macron jette cette poudre aux yeux, c’est qu’il craint nos revendications de travailleurs, nombreux à être exposés au risque de contamination... et aux bas salaires. Ce qu’il nous faut, dans tous les secteurs d’activité, c’est un maximum de protection, et de véritables augmentations de salaires : 300 euros d’augmentation par mois, pour tous !

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article