Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > RATP > 2020 > juillet > 1er

Services publics : prendre l’argent là où il est !

1er juillet 2020 Brèves d’entreprise

Pécresse menace de ne plus financer RATP et SNCF à partir du 8 juillet. Une opération politique de la présidente de Région, qui risque de coûter cher aux salariés et usagers des transports en commun. En cause : un déficit de 4 milliards d’euros, dont 2 milliards de recettes voyageurs en moins, en raison de la crise sanitaire.

Mais ce n’est ni aux salariés de la RATP ou de la SNCF, ni aux usagers de faire les frais de ce chantage. Aux employeurs et à l’État de mettre la main à la poche, car un service public n’a pas à être rentable. C’est précisément cette logique de rentabilité que les soignants n’ont cessé de dénoncer, avant et pendant l’épidémie de Covid.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article