Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > Hôpitaux > 2020 > mars > 19

Pas à nous de payer la crise des plannings

Au centre hospitalier de Saint-Denis, les repos compensateurs ou les congés annuels sont supprimés. Des plannings sont complètement transformés. Gestion de la crise du covid-19, gestion du lissage de planning et autres joyeusetés de ces dernières années liées au sous-effectif. Ça bouscule nos vies mais ce n’est pas à nous de payer la facture en matière de garde d’enfants, de frais de transports et de tout ce qui est chamboulé par ces bouleversements. Or, on cherche à nous faire payer au maximum. En cas, d’arrêt maladie, le jour de carence est par exemple toujours retenu.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article