Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2020 > juin > 29

Partie de poker menteur entre Ankara et Paris : le peuple libyen perdant

29 juin 2020 Brève Monde

Le 10 juin, au large des côtes libyennes, une frégate turque a menacé d’ouvrir le feu sur une frégate française. Celle-ci voulait contrôler un cargo qu’elle soupçonnait de transporter des armes vers la Libye.

Depuis, la France et la Turquie s’échangent menaces et noms d’oiseaux. Macron prend des postures de défenseur de la paix en accusant Ankara de ne pas respecter l’embargo sur les armes en Libye mis en place par l’ONU depuis 2011. Ce même Macron qui soutient le maréchal Haftar, qui tente de renverser le gouvernement officiel soutenu par l’ONU. Mais, ce qui le gêne vraiment, c’est que, dans la guerre civile qui ravage le pays, Erdogan livre des armes au camp opposé au sien. En 2019, des missiles antichars appartenant à l’armée française avaient été trouvés dans une base abandonnée par les troupes du maréchal soutenu par Macron.

Macron et Erdogan n’ont que faire de la paix et de la sécurité de la Libye. Ce qui les intéresse, c’est de soutenir le camp qui convient le mieux à leurs intérêts dans la région et surtout leur accorde la meilleure place dans l’exploitation des hydrocarbures dont le pays regorge ; quitte à maintenir la Libye et sa population dans le chaos.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article